Le chancre bactérien

Article publié , mis à jour , dans Maladies de plantes.

Le chancre bactérien est une bactériose végétale touchant divers arbres fruitiers comme les pruniers, les pommiers, les marronniers et les châtaigniers. Cette maladie de l'écorce est causée par une bactérie du genre Pseudomonas nommé Pseudomonas syringae.

Agent pathogène

Pseudomonas syringae est une bactérie Gram- doté d'un flagelle polaire. Cette bactérie produit une protéine, qui permet à l'eau de geler à des températures relativement élevées. Cette particularité fait que les plantes qu'elle infecte deviennent plus sensibles au gel. La bactérie est plus virulente lorsque le temps est doux et humide. Elle se développe durant l'été sur les organes verts et les feuilles âgées.

SymptĂ´mes

Le chancre bactérien est facilement reconnaissable en dépit de la diversité de ses symptômes. Cette maladie débute avec une tache brune de forme concave, qui envahit rapidement les branches et le tronc. On assiste généralement à une déformation de l'écorce, qui se manifeste par des bourrelets, des crevasses et des boursouflures. Cette altération finit par atteindre l'écorce et il se produit un écoulement de gomme. Lors de la belle saison, il peut apparaître des trous et des tâches dans le feuillage.

Dégâts causés

Le chancre bactérien est une maladie, qui doit être pris au sérieux. Elle conduit à un affaiblissement généralisé du végétal, qui conduit à la mort des bourgeons. Les fruits et les feuilles sont d'abord frappés de jaunissement, puis ils tombent. Finalement on assiste à la mort de la branche attaquée. En cas d'attaque du tronc, c'est l'arbre lui-même, qui meurt.

Moyens de lutte

La prévention reste la meilleure arme. Les arbres fruitiers devront faire l'objet d'une surveillance soutenue. En automne, il faudra traiter tous les arbres à la bouillie bordelaise avant que leurs feuilles ne tombent. En cas d'atteinte d'une branche, le plus simple serait de couper cette branche. Cette branche devra être incinérée afin de détruire tous les germes qu'elle contient et éviter ainsi qu'ils ne se propagent à d'autres arbres. La partie restante devra être traitée avec de la bouillie bordelaise, puis on y appliquera du mastic afin d'éviter qu'elle ne devienne la porte d'entrée d'autres pathologies.

En lieu et place de la bouillie bordelaise, on pourra traiter avec un fongicide formulé avec du cuivre. En cas d'attaque du tronc ou d'une infestation de grande ampleur, il faudra purement et simplement abattre l'arbre. Il est possible de guérir un arbre touché, mais cette méthode est très fastidieuse. Il faudra racler toute la partie contaminée jusqu'au bois, puis on colmatera avec du mastic et finalement on pulvérisera de la bouillie bordelaise sur toutes les parties de l'arbre.

Poser une question

Vous n'êtes pas connecté. Vous pouvez quand même poster une question, elle vous sera attribuée si vous décidez de vous connecter ultérieurement.