L'anthracnose

Article publié , mis à jour , dans Maladies de plantes, Framboisier, Maladies des fruiters.

L'anthracnose est une maladie cryptogamique qui affecte plusieurs plantes cultivées. Parmi les arbustes fruitiers les plus exposés à cette pathologie, on cite le cerisier, le framboisier et la vigne. Le haricot, la tomate et le pois sont des exemples de plantes potagères sensibles à l'anthracnose.

Agents pathogènes et transmission

Une multitude d'agents pathogènes sont à la base de la survenue de l'anthracnose. Ils sont de plusieurs genres et on peut évoquer parmi les plus en vue Apiognomonia, Discula, Colletotrichum et Glomerella. Ces Champignons connaissent un bon développement lorsque la température est comprise entre 15°C et 27°C. Les fortes chaleurs et le grand froid mettent fin à la croissance de ces parasites. Ils se transmettent par la dissémination de leurs spores. Le vent est l'élément principal qui favorise cette transmission. Durant l'hiver, les spores sont présentes au sein des interstices de l'écorce ou entre les écailles des bourgeons. Elles attendent ainsi patiemment que les conditions climatiques conviennent à leur germination.

SymptĂ´mes

On aperçoit sur les fruits atteints par la maladie des taches brunes qui peuvent être circulaires ou irrégulières. Tout dépend en fait de la nature du champignon qui est responsable de la maladie. Ces taches peuvent prendre par la suite une coloration rouge-mauve. Les parties nécrosées s'étendent sur le bord des feuilles ou sur tout le long des nervures. Les feuilles auront l'air desséché ou même brûlé par le soleil et finiront par tomber Sur les tiges, il peut se produire un développement de chancres qui entraineront un flétrissement des jeunes rameaux.

Ampleur des dégâts causés

Les dégâts causés par la pathologie sont généralement mineurs et il est rare de constater la mort des arbres ou des arbustes affectés. L'anthracnose ne fait qu'affaiblir la plante et engendre une réduction considérable de la densité de son feuillage. La plante peut connaitre un flétrissement total si les attaques se répètent pendant plusieurs années consécutives. L'anthracnose menace les récoltes puisque les fruits produits ne sont pas de bonne qualité. Elle favorise aussi l'attaque d'autres maladies plus graves.

Lutte contre l'anthracnose

Il est mieux de prévenir la survenue de cette pathologie en évitant les excès d'engrais azotés dans les cultures. Ce type d'engrais favorise l'émergence de pousses tendres qui sont très vulnérables à l'anthracnose. L'humidité est un facteur important dans la survenue de cette maladie. Pour cette raison, il faut éviter de mouiller le feuillage lors des arrosages. Entre la fin d'hiver et au début du printemps, il est possible d'appliquer de la bouillie bordelaise afin de traiter préventivement les arbres et les arbustes. Il faut veiller à ce que ce traitement se fasse à une période hors gel.

Au printemps et en été, on peut faire une inspection régulière du feuillage des plantes afin de repérer la moindre tache d'anthracnose. Cela permettra d'intervenir à temps et vite freiner l'évolution de la maladie. Toutes les feuilles présentant des signes d'infection et les rameaux atteints doivent être vite coupés et brûlés. Les résidus de culture sont à supprimer, de même que toutes les feuilles mortes tombées au pied des arbres et arbustes.

Poser une question

Vous n'êtes pas connecté. Vous pouvez quand même poster une question, elle vous sera attribuée si vous décidez de vous connecter ultérieurement.