AGRONEO

Fonte des semis de la tomate

Article publié , mis à jour . Par et .

Les graines et les jeunes plants de tomate à peine sortis de terre peuvent être victimes d'une pathologie couramment appelée la fonte des semis. Cette pathologie végétale qui affaiblit ou met un terme à la germination des graines ou au cycle de croissance et vie des plantules, peut provenir de plusieurs micro-organismes particulièrement nuisibles.

Agents pathogènes

Plusieurs espèces de champignons vivant dans le sol ou sur les semences sont responsables de l'apparition de cette pathologie, notamment les agents phytopathogènes du genre Fusarium, Alternaria, Botrytis, Phoma, Pythium. Une bactérie dénommée Rhizoctonia solani ou rhizoctone commun peut être également à l'origine de cette pathologie. Une forte hygrométrie au niveau du sol ou de l'air constitue un facteur à risque qui peut favoriser le développement de ces agents phytopathogènes.

Symptômes

La manifestation des symptômes dépend du ou des micro-organismes qui sont à l'origine de la pathologie mais également de la période d'infection (avant ou après la levée des semis). De façon générale, avant la levée des semis, les graines peuvent être infectées au cours de la germination. L'infection évolue et précipite le brunissement et la pourriture des graines avant qu'elles n'émergent du sol. Celles-ci se décomposent et se désintègrent rapidement.
Lors des premiers stades de croissance, tout juste après la levée des semis, la fonte des semis provoque le brunissement, le dessèchement, l'affaissement, puis la mort des plantules. Lorsque cette infection est tardive avec l'apparition de deux ou trois feuilles, des lésions brunes et humides apparaissent au niveau de la racine ou de la base de la tige des jeunes plants. Ces zones infectées pourrissent, les plantules croissent alors difficilement et meurent par la suite

Lutte

Un environnement humide est propice au développement des agents pathogènes. Par conséquent, la lutte contre la fonte des semis exige des mesures préventives qui réduisent le risque d'infection en favorisant une humidité convenable et une bonne aération de la plantation. Pour ce faire, il convient d'éviter les arrosages excessifs, d'œuvrer pour un bon drainage du sol et d'irriguer la plantation le matin afin de faciliter l'assèchement des feuilles et du sol. Aussi, il importe de favoriser la circulation du flux d'air en réduisant le taux de semis ou en éclaircissant les semis trop denses.

L'utilisation des semences exemptes d'infection, la destruction des plants infectés et des mesures d'hygiène consistant à désinfecter les outils aratoires ou les équipements en contact avec le sol contaminé, réduisent considérablement la propagation de la fonte des semis. Par ailleurs, l'application d'un fongicide ou d'une bactéricide, loin d'être une mesure préventive, permet néanmoins de tuer des agents pathogènes.

Svp, notez l'article
Directeur de publication: Laurent PAGE, email:laurent@page.live, téléphone:+262 262 92 66 38, site:

Poser une question

Vous pouvez poser une question de façon anonyme sans avoir à vous connecter.
Si vous décidez de vous connecter ultérieurement cette question vous sera attribuée automatiquement.
En posant votre question vous nous aidez à améliorer notre site.