AGRONEO

Culture des tomates

Article publié , mis à jour . Par et .

La tomate peut se cultiver de plein champ à travers plusieurs phases qui aboutissent à l’obtention de plusieurs bouquets précoces nourris par un système racinaire. Pour cette méthode, il est nécessaire que le sol soit profond et bien fumé, et qu’une bonne irrigation soit faite.

La tomate peut se cultiver de plein champ à travers plusieurs phases qui aboutissent à l'obtention de plusieurs bouquets précoces nourris par un système racinaire. Pour cette méthode, il est nécessaire que le sol soit profond et bien fumé, et qu'une bonne irrigation soit faite.

Il n'est pas rare non plus de voir une culture hors sol de la tomate, une technique très en vue côté industriel. Pour y arriver, la plante est placée sur plusieurs hectares dans des serres ou des tunnels, et est ensuite alimentée par de l'engrais ou par un mélange d'eau. Pour une meilleure culture de la tomate, il est intéressant de mettre dans le voisinage de la plante d'autres légumes comme le chou, le haricot vert ou le céleri.

Avant de récolter la tomate, il est nécessaire d'avoir la certitude de sa maturité au cas où il s'agit d'une culture industrielle. Alors que pour les tomates destinées au marché, on peut faire la récolte à un stade de maturité inachevée, étant donné que la consommation ne se fera pas immédiatement. Dans l'ensemble, la récolte se fait de façon manuelle, même s'il existe des récolteuses à tomates, des machines automotrices performantes qui font la récolte en un passage.

Températures et périodes idéales

La tomate est une plante de climat tempéré chaud et la température propice pour sa bonne croissance doit tourner autour de 15°C la nuit et 25°C le jour. Étant héliophile – c'est-à-dire appréciant l'exposition au soleil –, la plante n'aime donc pas les températures très basses, surtout celles inférieures à +2°C. Quant à la durée de sa végétation, elle est très longue et peut s'étendre sur 6 mois entre le moment du semis et celui de la récolte. La période de l'année la mieux appropriée à la culture de la tomate diffère selon les endroits. On préfère les périodes où les jours sont plus longs que les nuits, comme c'est le cas en juillet dans les zones tempérées avec une durée du jour de 17 à 18 h.

Maladies

La qualité de la tomate peut être mauvaise du fait de plusieurs catégories de maladies. On trouve ainsi des plantes atteintes de maladies cryptogamiques – causées par un champignon – telles que l'alternariose. Il existe aussi des pathologies virales, comme la « maladie bronzée de la tomate » provoquée par le virus TSWV (Tobacco mosaic virus), et des maladies bactériennes dont le chancre bactérien, engendrée par la bactérie Corynebacterium michiganense. La tomate subit aussi de nombreuses attaques de ravageurs et peut voir sa qualité dégradée par la présence de mauvaises herbes.

Svp, notez l'article
Directeur de publication: Laurent PAGE, email:laurent@page.live, téléphone:+262 262 92 66 38, site:

Poser une question

Vous pouvez poser une question de façon anonyme sans avoir à vous connecter.
Si vous décidez de vous connecter ultérieurement cette question vous sera attribuée automatiquement.
En posant votre question vous nous aidez à améliorer notre site.