AGRONEO

Courge

Article publié , mis à jour . Par et .

On utilise le terme courge pour faire référence à une multitude d'espèces de plantes appartenant à la famille des Cucurbitacées, cultivées principalement pour leurs fruits comestibles et leurs graines oléagineuses. Mais généralement, l'appellation courge ramène plus aux fruits qu'autre chose. La plante émet des organes dénommés vrilles à partir desquels elle se lie aux éléments extérieurs qui jouent un rôle important dans sa croissance. Les courges sont souvent confondues aux potirons et aux citrouilles dans l'usage courant des plantes potagères.

Variétés et espèces

Des nombreuses espèces botaniques ont été identifiées comme des espèces de courges, dans lesquelles on trouve des variétés se différenciant les unes des autres par leur forme, l'apparence de leurs feuilles, l'aspect de leurs graines ainsi que la nature de leurs couleurs. On distingue ainsi en Europe 5 grandes catégories :

  • Les courges Maxima : Les feuilles des courges Maxima sont entières et cordiformes et possèdent 5 lobes arrondis et peu marqués. On les reconnaît aussi par leur pédoncule cylindrique et leurs graines blanches, lisses, bombées et parfois ovales.
  • Les courges Ficifolia : Sur les feuilles de ces courges, on découvre des lobes arrondis qui ont l'aspect des feuilles de figuier. Leur pédoncule est mince et anguleux et les graines sont toutes noires.
  • Les courges Pepo : Elles ont des feuilles profondément découpées et marbrées de blanc. Les courges Pepo ont un pédoncule anguleux à 5 côtes et de petites graines beiges et lisses.
  • Les courges Argyrosperma : Pour cette variété, les feuilles sont grandes et ovales et tachetées de blanc avec un pédoncule épais et robuste. Les graines sont aplaties et peuvent être de couleur blanc grisâtre ou jaunâtre elliptique.
  • Les courges Moschata : Elles possèdent aussi des feuilles entières cordiformes et marbrées de blanc, et ont un pédoncule anguleux à 5 côtes. Leurs graines sont aplaties et ovales, et présentent un gris brun à ocre foncé.

Culture

On procède à la semence des courges dès le début du printemps avant que se présentent les gels d'hiver. Elle se réalise en godets de 20 cm de profondeur, dans lesquels 2 à 3 graines sont placés. Ces godets sont espacés d'un mètre (1 m) sur un sol bien paillé. Il est bon de les remplir de terreau préalablement mélangé à du compost. La germination s'opère au bout d'une semaine et seul le meilleur plant (du godet s'entend) est conservé en vue du repiquage qui aura lieu plus tard. Si les gelées sont inévitables, un tunnel de protection doit être fait. La semence des courges est possible en pleine terre, notamment dans les régions chaudes.

Conditions favorables

Pour une bonne croissance des plants, le sol de culture doit avoir un pH de 6,5 et la température ambiante de 20°C. Lorsque la culture a lieu en été, un arrosage est utile et doit se faire au goutte-à-goutte, absolument pas sur les feuilles. En cas de prolifération d'herbe, le sol doit être alimenté de déchets de tonte afin que la fraîcheur soit conservée.

Maladies et ravageurs

Lors de la culture des courges, il faut craindre certaines maladies qui peuvent surgir suite à un arrosage exagéré du sol et des feuilles. C'est le cas de l'oïdium en cause la plupart du temps dans la mauvaise qualité du légume. Des ravageurs comme la punaise des citrouilles dévastent aussi plusieurs plants.

Récolte

Il faut attendre 3 à 4 mois après les semis pour la récolte des courges. En ce moment, le légume aura bien atteint sa maturité et cela se constatera par le flétrissement et le jaunissement des feuilles ainsi que par des pédoncules prêts à chuter. Il est possible d'échelonner la récolte de début septembre jusqu'aux premières gelées.

Consommation

La chair de la courge rappelle celle des châtaignes et son arôme celui des fruits secs. Toujours-est-il que le légume est consommé de plusieurs manières à travers une diversité de recettes de cuisine. Il est ainsi possible de concocter de la soupe, du gratin, des pâtes, des tartes ou encore du spaghetti avec la courge comme ingrédient central. Des produits de fabrication industrielle sont aussi dérivés de ce légume dont l'huile de pépin de courge indiquée dans le soulagement de légers troubles de la prostate.

Conservation

Il n'est pas difficile de conserver la courge après sa récolte ou suite à son achat en abondance. Il est juste nécessaire de choisir un local frais et de prendre l'habitude de les surveiller régulièrement. Pour ne pas les abîmer, il faut les manipuler avec précaution afin d'éviter les chocs.

Svp, notez l'article
Directeur de publication: Laurent PAGE, email:laurent@page.live, téléphone:+262 262 92 66 38, site:

Poser une question

Vous pouvez poser une question de façon anonyme sans avoir à vous connecter.
Si vous décidez de vous connecter ultérieurement cette question vous sera attribuée automatiquement.
En posant votre question vous nous aidez à améliorer notre site.