AGRONEO

La mouche de l'endive

Article publié , mis à jour . Par et .

La mouche de l'endive est un insecte inféodé à l'endive, plante qu'elle attaque exclusivement. C'est en outre l'un des plus dangereux ravageurs de cette chicorée et les dégâts que celui-ci cause peuvent mettre à mal toute une récolte.

En réalité, deux insectes sont désignés par le terme « mouche d'endive ». Il s'agit de Ophiomyia pinguis et Napomyza cichorii. Le corps du premier cité est noir brillant tandis que le deuxième est jaune et gris. Ces mouches adultes sont petites et font entre 2 et 2,5 mm. Les larves de ces deux insectes se ressemblent. Elles sont longues (entre 3 à 4 mm) et ont une couleur blanche hyaline, légèrement jaunâtre.

Comportement de la mouche de l'endive

La ponte a lieu à partir de mai en plein champs. La larve qui en sort se comporte comme une mineuse dans les feuilles de l'endive et creuse des galeries sinueuses. Elle passe d'une feuille à une autre et se transforme en pupe au sein d'une de ces feuilles. En plein champ, il y a généralement une seule génération de mouche d'endive. Mai il y'en a de 3 à 4 lorsque la culture est faite par forçage. C'est pendant l'été qu'on aperçoit les adultes.

Les dégâts causés par la mouche de l'endive

Les feuilles de l'endive sont rongées par les larves notamment à l'intérieur de celles-ci et au niveau du pétiole. Ces ravageurs creusent des galeries sinueuses et translucides dénommées mines. Il se produit un ralentissement de la croissance des plantes dû à des troubles de la photosynthèse.

Facteur de prolifération de la mouche de l'endive

C'est la technique du forçage pratiquée dans la culture de l'endive qui favorise l'action de la mouche pendant la phase larvaire et favorise aussi la prolifération des larves. En effet, au moment de la préparation des plants pour cette technique, les larves sont placées dans les tronçons de pétiole, près du collet. Une fois dans les couches de forçage, elles abandonnent les tronçons pour se diriger vers les jeunes feuilles du bourgeon terminal prêt à développer de nouvelles pousses. Ainsi, les endives à produire sont déjà infestées par le rongeur, ce qui entraine leur dépréciation.

Lutte contre la mouche de l'endive

Lorsque la culture de l'endive se déroule en plein champ, la lutte se fait exclusivement par l'usage d'insecticide à utiliser au moment du vol des mouches adultes. La lutte biologique est bien possible mais n'est pas encore totalement appliquée. Ce ravageur est aussi combattu par les méthodes de piégeage. On peut se servir d'un insecticide en derniers recours lors de la mise en couche en chambre de forçage. Dans ce cas, le collet des plantes est particulièrement visé.

Svp, notez l'article
Directeur de publication: Laurent PAGE, email:laurent@page.live, téléphone:+262 262 92 66 38, site:

Poser une question

Vous pouvez poser une question de façon anonyme sans avoir à vous connecter.
Si vous décidez de vous connecter ultérieurement cette question vous sera attribuée automatiquement.
En posant votre question vous nous aidez à améliorer notre site.