AGRONEO

Ver de la grappe, papillon ravageur de la vigne

Article publié , mis à jour . Par et .

Le ver de la grappe est la larve issue de plusieurs espèces de papillons lépidoptères qui ravagent particulièrement la vigne. Il arrive aussi qu'il crée d'importants dégâts dans d'autres cultures.

Les papillons engendrant le ver de la grappe

Trois papillons sont bien identifiés comme producteur du ver de la grappe. Il y a la Cochylis ou Eupoecilia ambiguella qui, en plus de la vigne, se signale sur d'autres plantes comme les groseilliers, les cassissiers et les frênes. Cet insecte fréquente habituellement les régions chaudes et humides de la Méditerranée et peut aussi émerger dans les zones plus fraiches, notamment dans le nord et le centre européen. On trouve aussi l'Eudémis ou Lobesia botrana, un papillon très répandu en Afrique du Nord et dans l'ouest de l'Europe. Enfin le troisième papillon est dénommé Eulia ou Argyrotaenia ljungiana, une petite tordeuse de la grappe et plieuse de la vigne appartenant aux papillons lépidoptères de la famille des Pyralidae.

Comportement du ver de la grappe

Chez le cochylis, il y a deux générations de ver de la grappe par an. La première apparait vers fin avril et la ponte des œufs se fait sur les boutons floraux. La chenille qui en sort se nourrit de ces boutons floraux et traverse 5 stades larvaires. La deuxième génération en est issue et la chenille de celle-ci a tendance à se déplacer lentement mais est particulièrement vorace. Concernant l'Eudémis, c'est entre avril et mai que les papillons adultes apparaissent pour la première génération. Lors de celle-ci, une femelle peut pondre environ 60 œufs sur les boutons floraux. Pour la deuxième génération, les œufs sont cette fois pondus sur les grains, à l'état de baies vertes. Une troisième génération suit et la ponte a lieu sur les grains qui sont proches de la maturité. Enfin concernant l'Eulia, il y a également 3 générations par saison et à chaque éclosion, les larves se nourrissent des feuilles et attaquent les grains.

Dégâts causés par le ver de la grappe

Très néfastes pour la vigne, les larves de ces ravageurs s'attaquent aux grains et favorisent leur pourrissement. Ainsi, la vinification se fait difficilement. En perforant les boutons floraux, il se produit un dessèchement ou un avortement de ces boutons. Les deuxièmes générations provoquent des blessures en perforant les grains et cela aboutit à un écoulement de jus sucré. Cette situation favorise la survenue de la pourriture grise sur la plante infestée.

Lutte contre le ver de la grappe

On peut décider de faire une lutte biologique contre le ver de la grappe en plaçant des pièges sexuels ou alimentaires. Il existe aussi des insecticides biologiques comme le pyrèthre naturel ou les élaborations à base de Bacillus thuriengiensis qui peuvent anéantir efficacement ces nuisibles. Quant à la lutte chimique, elle peut se faire par l'usage d'insecticides en vue de prévenir les pontes. Il est bon de savoir que tout moyen de lutte efficace appliqué contre les 3 insectes producteurs du ver de la grappe peut être pratiqué.

Svp, notez l'article
Directeur de publication: Laurent PAGE, email:laurent@page.live, téléphone:+262 262 92 66 38, site:

Poser une question

Vous pouvez poser une question de façon anonyme sans avoir à vous connecter.
Si vous décidez de vous connecter ultérieurement cette question vous sera attribuée automatiquement.
En posant votre question vous nous aidez à améliorer notre site.